« 90 % des cas de rage sont dus à des morsures de chiens »

Un chien se fait vacciner contre la rage. ©Thinkstock

A l’occasion de la journée internationale contre la rage, ce lundi 28 septembre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) appellent conjointement à continuer le combat pour vaincre cette maladie, toujours étroitement liée aux chiens. Entretien avec Catherine Bertrand-Ferrandis, chef de l’unité de communication de l’OIE.

La rage est-elle complètement éradiquée dans le monde ?

« La rage est une maladie présente sur tous les continents, notamment en Asie et en Afrique. Environ 70 000 personnes en meurent chaque année, soit un décès toutes les 10 minutes.
La France est une zone indemne de rage. Les rares cas relèvent d’un problème d’importation d’animaux de pays tiers, notamment du Maghreb, déjà infectés mais qui déclarent leur rage sur le sol français. »

Est-il possible de faire disparaître ce virus ?

« La vaccination des animaux est la solution de l’éradication de la rage. On considère que la vaccination de 70 % des chiens permet l’éradication du virus. Par exemple les Philippines ont mis en place un programme pour éradiquer la rage du pays d’ici 2020, et qui prévoit de faire vacciner sept chiens sur dix. Cela coûte cher, mais moins que les traitements pour soigner les humains. Et les traitements préventifs chez l’homme ne permettent pas de casser le cycle de la maladie. Aujourd’hui très peu de personnes sont vaccinées contre la rage.

En France, la vaccination des chiens contre la rage était obligatoire (1) jusqu’à ce que le virus soit éradiqué. »

Pourquoi la rage est associée aux chiens ?

« 90 à 95 % des cas de rage chez l’humain sont dus à des morsures de chiens, notamment de chiens errants qui ne sont pas vaccinés. Mais cette zoonose (2) circule dans plusieurs réservoirs animaux, dont les chiens, les chats, les bovins, les chauve-souris, les renards… »

Si un animal suspect nous a mordu, ou a mordu notre animal de compagnie, quels sont les réflexes à avoir ?

« La première chose à faire est d’aller chez le vétérinaire – ou chez le médecin. Un chien sera mis en observation, et une personne aura un traitement préventif.
Il faut savoir qu’un chien infecté peut mettre quelques semaines, voire quelques mois, avant d’avoir des symptômes, et qu’il peut déjà transmettre le virus. C’est une maladie qui se transmet au niveau nerveux, il y a des symptômes comportementaux. Un chien infecté voudra se rapprocher de l’homme, avoir un contact étroit avec lui, baver, être hydrophobe et un peu agressif. Généralement les personnes infectées par morsure ont moins de 15 ans. Il faut savoir que, là aussi, les symptômes sont parfois longs à se déclarer, mais, une fois qu’ils le sont, la maladie est fatale. »

(1) La vaccination contre la rage, si elle n’est plus obligatoire depuis que la France a été déclarée indemne de rage par un arrêté ministériel le 30 avril 2001, reste toutefois vivement conseillée. Par ailleurs, si le chien est de catégorie 1 ou 2 ou qu’il sort du territoire français, elle reste obligatoire.
(2) Maladie qui se transmet de l’animal à l’homme.

A propos Emilie Longin (232 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*