Running. 5 conseils pour courir avec son chien

running chien Courir avec son chien, un joli moment de partage. @FlickR

Le retour des beaux jours voit fleurir les joggeurs ! Coureur du dimanche ou véritable marathonien, il est toujours sympathique d’être accompagné de son chien pour ce moment sportif. Quelques règles sont toutefois à respecter.

Quel chien pour le running ?

Cette question peut paraître bête, et pourtant il faut y penser ! Si vous avez un bouledogue, pas la peine de penser qu’il peut vous accompagner… Même si votre compagnon est sportif, il n’aura pas la morphologie pour l’endurance. C’est notamment le cas pour les chiens courts sur pattes et brachycéphales (à museau plat).

berger australien

Le berger australien est une race apte à la pratique du running. © CC0 Public Domain

De nombreuses races de chiens, grandes ou petites, sont aptes à la pratique du running. Border collier,  bergers (allemands ou australiens), lévriers, jack russell, beagles… Courir leur permettra, tout comme à leur maître, de garder la forme.

Bien sûr, on évite de courir avec un chien âgé, malade, mais également avec un chiot. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre vétérinaire.

L’entraîner comme un sportif

Mais attention : ce n’est pas parce que votre animal aime courir qu’il doit vous suivre pendant votre marathon.

Exactement comme pour vous, son entraînement doit être progressif. Votre chien, et surtout ses muscles et tendons, doit s’habituer à la pratique du running, et sa performance s’améliorera au fur et à mesure. Il ne faut pas non plus négliger un bon échauffement pour éviter les risques de blessures.

Un équipement à ne pas négliger

Si votre chien obéit à vos ordres et a un bon rappel, vous pouvez le laisser courir en liberté à vos côtés. Il faudra toutefois veiller à être dans un univers sécurisé, sans axe routier à proximité.

Dans un univers plus urbain, mieux vaut garder votre animal attaché. Si la laisse traditionnelle peut faire l’affaire, elle n’est pas vraiment pratique. L’idéal est d’opter pour une ceinture reliée à une laisse, qui permet au joggeur d’avoir les mains libres, ou encore un harnais de canicross.

Hydrater votre animal

Votre animal ne vous signalera pas qu’il a soif. Il est donc de votre devoir de prêter attention à votre animal pendant votre séance de running, et de vous arrêter régulièrement pour lui proposer de l’eau.

Si votre animal ne sait pas boire à la bouteille, équipez-vous d’une gourde spéciale ou d’une gamelle rétractable que vous aurez sur vous.

Faire preuve de bon sens

Enfin, il est important de faire preuve de bon sens quand vous courrez avec votre animal. Si ce dernier halète un peu trop, mieux vaut vous arrêtez. De la même façon, évitez de courir s’il fait trop chaud. Il ne faut pas oublier que votre animal n’a pas de chaussures : ses pattes sont posés sur le bitume qui peut parfois brûler.

Avec ces conseils, vous êtes prêts à aborder sereinement le running avec votre fidèle compagnon !

A propos Emilie Longin (233 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*