Livre. « Je cuisine pour mon chien » de Diana P. Gemelli

Les friandises antipuces, d'après la recette tirée du livre "Je cuisine pour mon chien". © Le Canard du Chien

Dans son dernier ouvrage, Diana P. Gemelli associe son goût pour la cuisine bio et éthique à son amour des animaux. Dans « Je cuisine pour mon chien », elle nous livre les recettes préférés de Poupik, son golden retriever.

« La malbouffe n’épargne pas nos compagnons à quatre pattes. » Dès les premières pages de son livre « Je cuisine pour mon chien » (1), Diana P. Gemelli livre aux lecteurs ce qui l’a poussé à l’écrire : son chien, aux intestins très sensibles. A force de recherches, cette Argentine, auteurs de plusieurs livres de cuisine, a décidé de laisser tomber les aliments tout préparés pour les animaux pour se mettre aux fourneaux.

La première partie de ce livre, en collaboration avec le vétérinaire Gérard Lippert, est consacrée à l’alimentation du chien : les différents types d’alimentation, les ingrédients bons ou mauvais pour sa santé. Enfin, Yoann Lucas, éducateur canin, signe « Les 10 règles d’or pour éduquer son chien à bien manger ».

Viennent ensuite les 35 recettes de cuisine. Carpaccio de boeuf, rouleaux au poulet et aux légumes, accros de dinde à la noix de coco ou encore curable pomme-kiwi, mini-muffins aux canneberge… Il y en a pour tous les goûts, et toutes les truffes. Chaque recette est précédée d’une petite note de l’auteur. Cette pâtisserie est assurée « 100 % santé pour le système urinaire », celle-là parfaite pour les chiens diabétiques et/ou en surpoids…

Test des friandises anti-puces

Au Canard du Chien nous n’avons pas peur de mettre la main à la pâte pour nos lecteurs ! Nous nous sommes donc équipés de nos tabliers de cuisine afin de concocter des friandises antipuces à Indy, notre bouledogue français. La recette est assez simple à faire et relativement rapide.

Indy, toujours prêt pour déguster des friandises. © Le Canard du Chien.

Indy, toujours prêt pour déguster des friandises. © Le Canard du Chien.

Indy semblait assez sceptique quand on lui a présenté. Mais jusque-là rien d’anormal : dès qu’il ne reconnaît pas la nourriture il est plutôt prudent. Après l’avoir longuement reniflé, il a fini par la prendre dans sa gueule… et a eu l’air d’apprécier, puisqu’une fois avalée il est revenu renifler le bol. Et, pour avoir goûter, c’est vrai que ce n’est pas mauvais !

L’avis du Canard du Chien

Cet ouvrage n’est pas vraiment ce à quoi on peut s’attendre d’un livre de recettes pour chiens. A voir les intitulés des recettes, on croirait presque un classique livre de cuisine. L’un des avantages est que certains de ces plats peuvent également convenir à nos repas. A ce moment-là il s’avère très pratique de cuisiner un plat unique pour toute la famille, compagnon à quatre pattes y compris.

Au-delà de cela, on s’imagine assez mal cuisiner une omelette aux blettes ou un ragoût écossais pour nos chiens. D’autant plus que certains ingrédients sont assez spécifiques, et risquent de ne pas resservir de si tôt, comme de la spiruline par exemple. Ce qui manque ? Peut-être un peu plus de recettes de friandises, qu’il serait possible de conserver dans un bocal fermé afin de les distribuer tout au long de la semaine à toutou.

(1) « Je cuisine pour mon chien », de Diana P. Gemelli aux Editions Tutti Frutti, 9,90 €.

A propos Emilie Longin (229 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*