Ces races de chiens que l’on ne connaît pas (ou peu)

Il n'y a pas que les Caniches et les Labradors dans la vie ! © Le Canard du Chien

Chaque année, le salon Animal Expo, c’est l’occasion d’aller à la rencontre d’éleveurs, et d’en apprendre plus sur les races. Si certaines sont bien connues des visiteurs du salon, d’autres intriguent… Zoom sur ces races de chiens méconnues.

Le Petit Brabançon

Malgré sa mine renfrognée, le Petit Brabaçon est un petit chien joyeux. © Le Canard du Chien

Malgré sa mine renfrognée, le Petit Brabançon est un chien joyeux. © Le Canard du Chien

Avec son air grognon, le Petit Brabançon n’a pas l’air commode. Et pourtant, « c’est une race tellement mignonne », sourit André Paugam, éleveur de Petit Brabançon (mais aussi de Boxers et Labradors) dans le Finistère. Installé à l’origine comme éleveur de boxers, il a découvert cette race si particulière il y a une dizaine d’années, lors d’une exposition canine. « On aime les races brachycéphales (à faces plates, ndlr), et ma femme a craqué pour un Petit Brabançon fauve. »  Pourquoi ? « Sa tête, on a l’impression qu’il fait constamment la gueule, s’amuse André. En réalité, c’est un chien plein de joie, très joueur et robuste. » D’abord adopté comme chien de compagnie, André et sa femme décident finalement d’en faire l’élevage. « Il y en a très peu en France, et encore moins en Belgique, son pays d’origine. » Côté caractère, l’éleveur assure que la race est « super gentille avec les enfants », et « très attachée à son maître. Bien souvent, il n’y a même pas besoin de laisse ! ».

Le Podengo Portugais

Ce petit Podengo Portugais © Le Canard du Chien

Le Podengo Portugais est un chien toujours prêt à jouer. © Le Canard du Chien

Parfait pour pratiquer l’agility, le Podengo Portugais est « un petit chien gai, joueur et toujours content ! », s’exclame Laurence Aries, éleveuse de Podengo Portugais dans le Lot. D’apparence, cette race pourrait s’apparenter au Jack Russel, à une exception : ce ne sont pas des terriers. « Le Podengo Portugais aime bien bouger, mais il aime aussi son petit confort, être sur le canapé », poursuit Laurence. « Il y a un bouton off ! » rigole-t-elle.

Le Chien loup tchécoslovaque

On peut s'y méprendre, mais il s'agit bien d'un chien, et non d'un loup. © Le Canard du Chien

On peut s’y méprendre, mais il s’agit bien d’un chien, et non d’un loup. © Le Canard du Chien

Des loups à Animal Expo ? Non, des Chiens loups tchécoslovaques ! Mais attention de ne pas s’y méprendre, ce ne sont pas des loups, comme le martèle Angélique Pasquier, éleveuse dans l’Oise de cette race si particulière. « C’est un chien à part entière, avec un caractère spécial, souligne-t-elle. Ils sont très gentils, équilibrés, et ont le sens de la hiérarchie. » La professionnelle prévient : « Il faut énormément les sociabiliser. » Club canin, balades dans les rues, au marché… L’habituer à la foule et aux bruits est extrêmement important, « sinon il vit dans son cocon, se recroqueville sur lui-même et va devenir beaucoup plus méfiant ». L’éleveuse poursuit : « C’est un chien dissuasif de par son physique, mais ce n’est pas un chien garde. Il fait peur, mais n’aboie pas. C’est un peu comme les huskies, qui font la fête aux voleurs ! »

Le Cao Fila San Miguel

Ce "bouvier portugais" est un excellent chien de garde et de protection. © Le Canard du Chien

Ce « bouvier portugais » est un excellent chien de garde et de protection. © Le Canard du Chien

Ce bouvier portugais est une race très peu répandue en France, où l’on dénombre seulement « 50 à 80 naissances par an », selon Marie-Anne Bernard, de l’élevage de l’Orée des Charmois. « C’est une race confidentielle, de passionnées, que l’on n’élève pas pour l’argent. » Ce molosse,  « très protecteur et proche de son maître », est très sensible. « Il ne supporte pas le chenil », affirme l’éleveuse. Il s’agit d’un excellent chien de garde et de protection, « très intuitif, très fiable pour la garde ». Ce molosse est « un chien de berger dans sa tête », qui « obéit au quart de tour ». L’éleveuse continue : « Même si je n’ai pas peur, le soir quand je dors personne ne peut m’approcher. »

Le Lhassa Apso

Ne pas confondre Lhassa Apso et Shih Tzu ! © Le Canard du Chien

Ne pas confondre Lhassa Apso et Shih Tzu ! © Le Canard du Chien

Attention à ne pas confondre avec le Shih Tzu, dont le nez est écrasé et les yeux globuleux, contrairement au nez plus fin et aux yeux en amandes du Lhassa Aspo. Cette race, originaire du Tibet, est « un symbole porte-bonheur dans les monastères tibétains », raconte Christelle le Saout, éleveuse en Bretagne. Le Lhassa Apso peut avoir deux coupes : des poils très longs, qui le font ressembler à Pollux, le célèvre chien de « Le manège enchanté », ou alors trois coupes par an, pour « garder sa tête de nounours ». L’éleveuse tient à rassurer : oui, ils ont des poils longs, mais ne les perdent pas pour autant. D’un caractère calme et posé, c’est une race « peu aboyeuse », robuste, « excellente comme chien de compagnie ». Elle poursuit : « Il peut être très indépendant, avec un petit côté chien/chat. »

A propos Emilie Longin (233 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*