Mon chien aboie, que faire ?

Crédits : Andrej Trnkoczy-getty

Votre chien passe son temps à aboyer pour un rien et vous casse les oreilles ? Pas de panique, vous n’êtes malheureusement pas seul dans ce cas. Voici quelques conseils pour essayer de calmer ses jappements intempestifs.

Un chien qui aboie sans arrêt, ce n’est pas toujours agréable pour ses maîtres et pour ses voisins ! La première chose à savoir est que si notre ami canin n’a pas la parole, l’aboiement est pour lui une façon de s’exprimer. Il s’agit donc avant tout un comportement naturel : il aboie quand il joue, quand il veut sortir, manger, pour défendre son territoire…

Pour éviter des aboiements intempestifs, il faut avant tout déterminer ce qui les provoque afin de trouver une solution. Si le chien aboie quand il entend un bruit, vous devrez essayer de le désensibiliser. Par exemple, s’il aboie quand quelqu’un frappe à la porte, vous devrez tenter de concentrer son attention sur autre chose, que ce soit un jouet ou une friandise. A force de répéter l’exercice, votre chien finira par ne plus prêter attention à ce bruit, et donc à ne pas aboyer.

S’il est stimulé par des événements extérieurs, comme des gens qui passent dans la rue, la meilleure solution, lorsque vous n’êtes pas à la maison, sera  de mettre des rideaux afin que votre chien ne voit pas la rue. Et s’il ne voit pas la rue, il ne verra pas ce qui le fait aboyer.

Laisser la radio allumée

Votre chien peut également aboyer car il est anxieux, ou qu’il s’ennuie. Quand vous partez de la maison, veillez à lui laisser de quoi s’occuper. Ca peut être des friandises dissimulées dans la maison, des jeux d’occupation ou son jouet préféré. Vous pouvez également laisser la télévision ou la radio allumée pour assurer un bruit de fond, qui rappellera au chien les moments où vous êtes avec lui.

Enfin, si votre chien aboie pour attirer votre attention, la meilleure des choses à faire est de l’ignorer… Au bout de quelques temps, s’il s’aperçoit qu’aboyer ne permet pas d’avoir votre attention, il cessera de lui même. Dans ce cas, la patience est de mise.

Dans tous les cas, il ne sert à rien d’élever la voix pour le gronder. Et comme le chien n’a pas un vocabulaire aussi développé que le nôtre, utilisez toujours le même mot pour le faire taire, comme « silence » par exemple.

N’oubliez cependant pas une chose : c’est un chien. Aboyer fait partie de sa nature !

A propos Emilie Longin (229 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*