New-York veut transformer les crottes de chiens en énergie

Des chiens à Central Park. © Fran Reisner

La ville de New-York songe à mettre en place le programme Sparky Power, qui consisterait à récupérer les émissions de méthane des crottes de chiens pour alimenter en électricité les lampes de la Grosse Pomme.

Avec plus de 600 000 chiens, New-York pourrait ainsi récolter chaque année 75 000 tonnes de déchets organiques. Encore faut-il convaincre les propriétaires d’animaux de placer les déjections de leurs compagnons dans des machines spéciales, qui seraient installées dans plusieurs parcs de la ville.

L’idée est aussi en réflexion du côté de Lausanne, en Suisse. Les 5000 chiens que compte la ville pourraient, en théorie, « fournir de l’électricité à cinquante ménages qui consomment 3500 kilowatts-heure par année », relève Etienne Balestra, adjoint au chef du service des parcs et domaines de Lausanne, interrogé par la Radio Télévision Suisse.

Ce concept a déjà été testé, il y a une dizaine d’années, à San Francisco et en Arizona. Malheureusement, faute de participation de la population, il a dû être abandonné.

A propos Emilie Longin (243 articles)
Fondatrice du Canard du Chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.