Dogfidelity, un réseau social pour les chiens… et leurs maîtres

Lancé début juin, Dogfidelity est le premier réseau social réservé exclusivement aux propriétaires de chiens et leurs compagnons à quatre pattes. Il compte déjà une dizaine de milliers d’inscrits.

A première vue, Dogfidelity a tout d’un réseau social ordinaire. Profil, amis, notifications, partage de photos, likes, commentaires… A une petite différence près : au profil de l’utilisateur est rattaché un ou plusieurs autres profils, ceux de ses chiens.

Co-fondateur de Dogfidelity, Thierry Maupas estime que Facebook, le réseau social le plus connu, est destiné aux humains. « Il ne répond pas aux problématiques des propriétaires de chiens », avance-t-il. Avec deux amis, Emmanuel Dumont et Hélène Laroche, ils décident de créer Dogfidelity, « le premier réseau social en ligne avec votre chien ».

Les trois co-fondateurs de Dogfidelity : Thierry Maupas, Hélène Laroche et Emmanuel Dumont. Crédits : Dogfidelity.

Les trois co-fondateurs de Dogfidelity : Thierry Maupas, Hélène Laroche et Emmanuel Dumont. Crédits : Dogfidelity.

Le chien, vecteur de rencontre

Pour Thierry Maupas, ce réseau social est avant tout un moyen de se retrouver entre passionnés de chien, et une façon « de ne pas gêner ceux qui ne partagent pas cette passion » sur Facebook. « On s’est rendu compte que le chien est un formidable vecteur social et de rencontre », explique celui qui a rencontré son associé en promenant son Braque de Weimar, anecdote à l’appui : « Quand on rencontre quelqu’un pendant qu’on promène son chien, qu’on va ensuite boire un verre… On se souvient plus souvent du nom du chien que celui de la personne ! ».

Ainsi, Dogfidelity peut faire naître des amitiés, ou même plus si affinités ! « C’est un réseau qui vous permet de sortir de chez vous, de partager une passion », assure Thierry Maupas. Et c’est aussi un bon moyen de se procurer quelques conseils auprès d’autres maîtres.

Alerte chien perdu

Dogfidelity se dote de plusieurs fonctionnalités propres. Tout d’abord l’alerte chien perdu, qui permet de prévenir les autres membres de la disparition de son chien. « On fait appel à la solidarité du réseau », souligne Thierry Maupas. Les membres habitant dans un rayon de 10 kilomètres du lieu de la disparition sont ainsi instantanément prévenus.

Autre outil pratique, un carnet de santé virtuel, qui répertorie toutes les informations concernant le chien : numéro de puce, nom de son vétérinaire… « Lorsque l’on confie son chien à quelqu’un, on peut, via un bouton on/off, lui donner la possibilité de déclencher une alerte chien perdu, mais aussi d’avoir accès à ce carnet de santé et aux informations concernant son alimentation. »

Arbre généalogique

« On souhaite aussi favoriser la possibilité de retrouver la famille de son chien, via son numéro de puce et celui de ses parents, poursuit le co-fondateur. Ca a un côté amusant et ça crée du contact ». Qui n’a jamais été intrigué de voir à quoi ressemble les frères et soeurs de Médor ? Sans oublier le point de vue des éleveurs, qui pourront eux aussi suivre leur lignée.

En l’espace de trois mois, Dogfidelity a dépassé les 10 000 membres, un démarrage « très satisfaisant » pour l’équipe. Les professionnels sont également de plus en plus nombreux à créer leur page, et pas que les vétérinaires. « Ca peut aussi être un hôtel ou un restaurant, à partir du moment où ils peuvent accueillir des chiens, explique Thierry Maupas. Quand on part en week-end, la première question que l’on se pose c’est de vérifier si notre chien est accepté. »

Le trio de passionnés ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : une version anglaise de Dogfidelity ainsi qu’une application IOS et Android, une version féline (Catfidelity) et équine (Horsefidelity) sont déjà dans les tuyaux.

A propos Emilie Longin (243 articles)
Fondatrice du Canard du Chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.