Chenilles processionnaires : les risques pour les chiens

Chaque printemps marque le retour des chenilles processionnaires du pin. Avec leurs poils urticants, elles sont redoutables pour les chiens.

Chenilles processionnaires du pin

Chaque printemps, c’est la même chose : les chenilles processionnaires descendent des pins. Si cela peut paraître anodin, il est important de savoir que les chenilles processionnaires représentent un véritable danger pour les chiens.

Comment reconnaître les chenilles processionnaires ?

Les chenilles processionnaires des pins sont les larves des papillons. Si les papillons sont très mignons l’été, ils le sont beaucoup moins au printemps sous forme de chenilles !

Elles doivent leur nom à la façon dont elles se déplacent, en procession, et de l’arbre dans lequel elles font leur nid, le pin. Au printemps, les chenilles quittent le nid pour aller s’enfouir dans le sol. C’est à ce moment-là qu’il est possible d’en croiser, parfois plusieurs centaines à la fois.

Pourquoi les chenilles sont-elles dangereuses ?

En elle-même, la chenille n’est pas dangereuse. Ce sont ses poils qui sont urticants. Et quand on sait qu’une chenille peut avoir jusqu’à un million de poils, le problème est vite vu.

Et les chenilles perdent ces poils, qui sont ensuite facilement dispersés par le vent. Un véritable danger pour les humains et les animaux.

Comment reconnaître les symptômes ?

Au printemps, il est nécessaire aux maîtres d’animaux de connaître les risques liés aux chenilles processionnaires. Mais aussi de reconnaître les premiers symptômes sur votre chien, afin de réagir le plus rapidement possible. Bien souvent, les chiens vont toucher les chenilles avec le museau et la langue. Voici les principaux symptômes :

  • salive abondante ;
  • zones concernées enflammées ;
  • babines gonflées.

Mon chien a léché une chenille, que faire ?

Votre chien a ces symptômes, ou vous l’avez vu renifler d’un peu trop près des chenilles ? Il faut vite réagir ! Le premier geste à faire est de rincer abondamment la gueule du chien afin de retirer le maximum de poils urticants. Mais ATTENTION : il ne faut surtout pas frotter les zones concernées. En faisant cela, vous risquez de casser les poils des chenilles, et donc de les propager.

Une fois ce geste de premier secours assuré, emmenez votre chien chez le vétérinaire. Un traitement antibiotique est obligatoire.

Comment se débarrasser des chenilles ?

Malheureusement, il n’existe aucune solution radicale pour se débarrasser des chenilles processionnaires du pin. Chaque année, il est donc nécessaire de renouveler les actions anti-chenilles.

La première chose pour éviter d’avoir des chenilles dans son jardin est bien sûr de ne pas planter de pin, leur arbre de prédilection. Si les chenilles sont déjà présentes, vous pouvez entre autres :

  • couper les branches où les nids sont présents et les brûler ;
  • utiliser un traitement phytosanitaire, comme un insecticide ;
  • attirer les prédateurs naturels des chenilles, comme la mésange.

A lire aussi sur le Canard du Chien :

A propos Emilie Longin (240 articles)
Fondatrice du Canard du Chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*