Attentats de Paris : Holidog se mobilise pour les animaux des victimes

Le site de mise en relation entre petsitters Holidog a mis en place, au lendemain des attentats de Paris qui ont fait 129 morts et plus de 300 blessés, une cellule pour prendre en charge les animaux des victimes, directes ou indirectes, des terroristes, pour organiser la garde gratuitement. Explications avec Julien Muller, fondateur d’Holidog.

Pourquoi Holidog a mis en place cette cellule ?

Nous sommes particulièrement proche des évènements. Nous travaillons dans le 10ème arrondissement de Paris, et beaucoup de personnes de notre équipe y habitent, fréquentent ces lieux… Initialement, nous ne voulions pas communiquer : nous détestons la récupération qui peut être faite sur ce genre de tragédie. Mais en y réfléchissant, nous nous sommes rendus compte que personne n’avait pensé aux animaux des victimes. Ces chiens et ces chats qui allaient passer la nuit seuls à attendre le retour de leur maître… qui n’arrivera jamais. Cela nous a fendu le cœur et personne ne peut mieux que nous faire quelque chose de concret pour ces animaux. Etant moi-même propriétaire de plusieurs chiens et chats, je sais combien cela aurait été important pour les victimes que de s’assurer de la prise en charge de leur compagnon.

©Holidog

©Holidog

Est-ce la première fois que vous mettez en place un tel dispositif ?

C’est la première fois que nous faisons ce genre de choses car l’ampleur de la tragédie est sans précédent. Encore une fois, nous sommes touchés en tant que Francais mais aussi voisins. Aujourd’hui, l’heure est à s’occuper de ces animaux et nous espérons n’avoir plus jamais besoin de faire ce genre d’initiative.

Avez-vous déjà des retours, des animaux de victimes pris en charge ?

En quelques heures, nous avons reçu près d’une centaine de propositions de solution d’hébergement mais pas encore d’animaux de victimes.

Pour joindre la cellule mise en place par Holidog, une seule adresse : tousensemble@holidog.com.
A propos Emilie Longin (240 articles)
Fondatrice du Canard du Chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*