Ces associations qui sauvent des chiens : USA Dogs Bless You

En deux ans, l'association a sauvé pus de 100 chiens. © USA Dogs Bless You

Aux Etats-Unis, les fourrières sont bien différentes de nos refuges français, qui sont pourtant loin d’être exemplaires. Pour sauver les chiens américains de l’euthanasie, Karine Salah a créé l’association USA Dogs Bless You, qui les rapatrie dans notre pays où ils sont adoptés.

« L’euthanasie aux Etats-Unis, c’est des chambres à gaz. 50, 60 chiens sont entassés dans une boîte en métal. C’est très long, très douloureux… » explique amèrement Deborah Lopatin, membre d’USA Dogs Bless You, qui chiffre à environ 13 000 le nombre d’euthanasies quotidiennes de l’autre côté de l’Atlantique. Depuis sa création en janvier 2014, l’association a sauvé près de 100 chiens de l’euthanasie en les rapatriant en France pour qu’ils soient adoptés.

Comment la présidente de l’association, Karine Salah, a-t-elle eu l’idée de faire venir des chiens des Etats-Unis vers la France ? Tout simplement grâce à son métier. « Elle est salariée d’Air France. Avec son travail et les gens qu’elle a rencontré, elle a découvert le traitement des chiens abandonnés aux Etats-Unis, observe Deborah Lopatin. Là-bas, ce ne sont pas des refuges comme ici, ce sont des fourrières. » Maîtresse d’un petit Jack Russel, elle est particulièrement sensible à cette race et décide, avec l’aide d’un Rescue américain (association de sauvetage), d’en ramener un en France.

3 à 4 chiens par mois

« Dans notre pays on trouve beaucoup de grands chiens dans les refuges, et peu de petits alors qu’il y a une demande », assure la chargée de communication de l’association. Chaque mois, USA Dogs Bless You « importe » 3 à 4 petits chiens, notamment du Sud-Est des Etats-Unis. « Nous cherchons des endroits avec des vols directs vers Paris, le voyage est déjà assez dur pour les chiens, qui sont en soute… »

Avantage de l’association : les animaux recueillis restent un mois en famille d’accueil aux Etats-Unis, le temps de les vacciner, stériliser et identifier. Pendant cette période, les familles envoient des photos de leur petit protégé, renseignent les potentiels adoptants sur leur caractère… Résultat, dans 90% des cas, ils sont adoptés avant même de mettre une patte sur le sol français. « Ce matin des chiens sont arrivés de New-York. On les récupère à Roissy, on fait un check-up chez le vétérinaire et ils rejoignent leur famille ce soir. »

Chiens d’alerte

En 2016, l’association nourrit un grand projet : former deux chiens américains en chien d’alerte pour diabétique, via Sugar Dogs International. Les chiens seraient donc formés en deux mois aux Etats-Unis avant d’arriver dans notre pays. « En France il existe des chiens d’alerte pour les épileptiques, mais c’est très peu connu pour les diabétiques », confie Deborah Lopatin. Le chien arrive à sentir le taux de sucre dans le sang de son maître, et adopte des positions d’alerte si ce taux est trop changeant. L’un des chiens d’USA Dogs Bless You a déjà été formé. « Il a été adopté par une famille pour leur fils diabétique de 15 ans. Le premier soir, le chien l’a réveillé car son taux de glycémie était trop bas… Pour moi, c’est de la magie ! »

Un projet qui tient à coeur aux membres de l’association. « Former des chiens qu’on a sauvé pour qu’ils sauvent à leur tour des humains… Pour nous, ça a un sens. »

A propos Emilie Longin (233 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*