[Repéré pour vous] En Ecosse, les chiens se jettent du pont d’Overtoun

Crédits : Allan Ogg

C’est une histoire bien étrange que nous rapporte le numéro 12 de Society… On connaissait déjà l’Ecosse pour le mystère du lac du Loch Ness, mais le magazine nous raconte un autre mystère, celui du pont d’Overtoun situé à Dumbarton, à seulement 30 minutes de route de Glasgow. Ce pont surplombe un ravin d’une quinzaine de mètres, et de lui se sont jetés des dizaines de chiens…

Depuis plus d’un demi-siècle, de nombreux chiens ont sauté du haut de ce pont, sans motif apparent. Combien ? On ne le sait pas vraiment. Society indique que le journal britannique The Sun avance le nombre de 600 chiens depuis les années 1950, bien que la plupart des autres journaux évoque plutôt une cinquantaine de morts inexpliquées.

Dans les colonnes du magazine, Alice Trevorrow témoigne. « Quand on est arrivés sur le pont, Cassie [sa chienne, ndlr] était devant nous. J’avais confiance, elle n’était pas du genre à faire des bêtises. Soudain, elle s’est arrêtée et s’est mise à fixer le ciel intensément. On a à peine eu le temps de se demander ce qu’elle regardait qu’elle s’est mise à courir comme une folle et à sauter au-dessus du muret. » Heureusement pour Cassie, elle retombe sur de la mousse. La chute ne lui sera donc pas fatale, même si la chienne ne pourra plus remarcher.

Des témoignages comme celui-ci, il y en a des dizaines. Les chiens sautent, principalement par temps clair, au même endroit et du même côté du pont. Suicide ? Phénomène surnaturel ? Personne ne le sait, mais les hypothèses les plus folles émergent.

Selon le Daily Mail, ces « suicides » canins seraient dus à la fermeture dans les années 80 des deux grandes raffineries de whisky, qui a condamné la ville a un chômage de masse. Les chiens étant de vrais éponges à sentiment, la déprime de la population les a atteint. Une hypothèse réfutée par le psychologue animalier David Sands, questionné dans Society, qui estime que les chiens « ne peuvent pas préméditer quoi que ce soit, et surtout pas leur mort ». D’autres jugent que ce pont, peut-être bourré de stimulis olfactifs et auditifs, crée une illusion d’optique : les chiens n’ont pas l’impression de se jeter dans le vide.

Antéchrist

Alors comment expliqué qu’en 1994, un père de famille ait jeté son nourrisson par dessus le parapet, avant de vouloir lui-même l’enjamber ? Lors de son procès, il expliquera aux juges que son enfant était l’antéchrist et qu’il était également responsable de la Guerre du Golfe. Coup de folie ?

La thèse du surnaturel est renforcée par l’histoire du lieu. Lady Overtoun, la femme de celui qui a construit le pont et dont le nom est gravé dans le parapet, nostalgique à la mort de son mari, venait souvent s’y réfugier pleurer. Certains affirment même avoir vu une femme de blanc vêtue autour du manoir… Serait-elle derrière toutes ces histoires ? 

Les journalistes de Society auteurs de l’article, Antoine Mestres et Christophe Gleizes, ont rencontré les propriétaires actuels du manoir près duquel le pont se trouve. Pour eux, il n’y a aucune dame blanche entre leurs murs, même s’ils avouent avoir « vu des anges » et sentir des présences…

A propos Emilie Longin (229 articles)
Fondatrice et rédactrice en chef du Canard du Chien. Heureuse maîtresse d'Indy, un bouledogue français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*